The Restart Project

Don't despair, repair

2019

The Restart Project est une association britannique, à vocation internationale, luttant contre le gaspillage des appareils électroniques et l'obsolescence programmée. Elle promeut l’autonomisation des citoyens face aux technologies électroniques notamment lors de Restart Party, grandes kermesses ludiques où chacun peut amener un appareil à réparer, ou donner de son temps pour réparer ceux des autres. L'association coordonne et encourage une multitude de groupes locaux répartis dans une dizaine de pays.

En février 2019, j'ai collaboré avec l'association afin de penser un système d'identité visuelle unifiant toutes les antennes locales.

Le système permet d'attribuer 1 couleur et 4 motifs à chaque groupe () et cela en puisant dans un réservoir de 4 couleurs et 9 motifs. Ces paramètres étant déterminés au pied de la lettre par la ville ( ou le quartier, dans le cas de Londre ) où se situe le groupe.

Dans le mot Aoste, la lettre 'A' a valeur de 0, 'O' de 5, ect
Dans le mot Aoste, la lettre 'A' a valeur de 0, 'O' de 5, ect
On en déduit un motif, eux-mêmes indexés de 0 à 8
On en déduit un motif, eux-mêmes indexés de 0 à 8
Idem pour les 4 couleurs ordonées sur un axe allant de 0 à 3, puis dans le même ordre de 4 à 7, ect
Idem pour les 4 couleurs ordonées sur un axe allant de 0 à 3, puis dans le même ordre de 4 à 7, ect
Ainsi est obtenu un motif coloré
Ainsi est obtenu un motif coloré

Le caractère Belgika d'OSP est ici retenu en complément du caractère corporate de l'association. Le Belgika, ici opportunément renomé Gaia, est enrichi de nouveaux glyphes ( support international oblige )et corrompu en vue de jouer d'une apparence fait main.

Plus globalement, c'est toute l'identité visuelle qui orbite autour de cette ambiguité formelle structure numérique / apparence graphique. Le Gaia y trouve d'ailleurs sa principale raison d'être, son dessin de caractère pouvant être circonscrit tantôt à un simple ductus1 (tradition typographique), tantôt à un ensemble de coordonées à la manière d'une fonte de Hershey (tradition numérique). Conséquence de quoi, l'apparence de la lettre pouvant être controlée en CSS via un simple filtre SVG. Idem pour les motifs et les illustrations.

Au rang des bénéfices de ce faux technique, nous retrouverons la modularité, la flexibilité mais surtout le faible poids du système. Bénéfice louable en vue du developpement d'un outil numérique générant automatiquement et à la demande un visuel sur-mesure.

Low tech quand tu nous tiens, autonomie quand tu nous éprends


  1. Ductus est un mot latin dérivé de ducere (« tirer », « conduire », « diriger »). Il signifie l'action d'amener, de diriger, de tracer (en particulier les lettres). C'est donc le trait que produit une graphie manuelle. ↩︎

Image ou vidéos associées au projet

Crédit et remerciement